Toute la vie est un yoga. Par ce yoga intégral, nous ne cherchons pas seulement l'Infini: nous appelons l'Infini à se révéler lui-même dans la vie humaine. Sri Aurobindo La Révolution était la volonté de Dieu

SRI AUROBINDO
. . YOGA INTÉGRAL


Les négations de Dieu sont aussi utiles pour nous que Ses affirmations. Sri Aurobindo
.............................................................................................................................................................................................................Affichage dynamique

C'est le Supramental qu'il nous faut faire descendre, manifester, réaliser.

La Révolution était la volonté de Dieu



La Révolution fut grande aussi par ses hommes, leur insufflant à tous son impétuosité, sa passion, son exigence acharnée qu'elle imposait au monde, son élan colossal. Comme instruments elle utilisa surtout quatre d'entre eux, Mirabeau, Danton, Robespierre et Napoléon. Mirabeau fut l'initiateur, Danton l'inspi­rateur, Robespierre l'exécuteur, Napoléon le réalisa­teur. Chacun des trois premiers apparut à un moment donné, émergea au milieu de la multitude, fit son travail et partit. L'allure était vive et, s'ils s'étaient maintenus, ils seraient restés plus longtemps que leur utilité et auraient porté atteinte à l'avenir. Il est toujours bon pour l'homme de s'en aller lorsque son travail est fini, et de ne pas abuser du bon accueil de La Mère[1] . Heureux ceux qui obtiennent cette libé­ration ou qui sont assez sages, comme Garibaldi, pour s'en saisir. Moins heureux, le lot de ceux qui, comme Napoléon ou Mazzini, outrepassent le bail de la grandeur qui leur est accordée. (a)



Lorsqu'un homme semble avoir rejeté son travail, cela signifie simplement que son travail est terminé et que Kâli le laisse pour un autre. Lorsqu'un homme qui a accompli un grand travail est détruit, c'est pour l'égoïsme avec lequel il a abusé de la force au-dedans, et la force elle-même le met en pièces, comme elle le fit pour Napoléon. Certains instruments sont conservés précieusement, certains rejetés ou brisés, mais tous sont des instruments. La grandeur des grands hommes n'est pas de pouvoir déterminer par leur force à eux les grands événements, mais d'être, pour le Pouvoir qui les détermine, des instruments utiles et forgés spécialement. Mirabeau, plus qu'aucun autre, contribua à créer la Révolution française. Lors­qu'il en fut lui-même l'adversaire et que, soutenant la monarchie, il lutta pour retenir la roue, la Révo­lution française prit-elle fin parce que l'homme le plus puissant de France était retombé dans l'erreur ? Kâli posa son pied sur Mirabeau, qui disparut; mais la Révolution continua, car la Révolution était la manifestation du « Zeitgeist » [l'Esprit du Temps], la Révolution était la volonté de Dieu.
Ainsi en est-il toujours, les hommes qui s'enor­gueillissaient que de grands événements fussent leur oeuvre, parce qu'ils semblaient y avoir été mêlés à l'origine, tombent dans le fossé du Temps, et marchant sur leur gloire fracassée, les autres vont de l'avant. Ceux qu'intérieurement Kâli pousse en avant et qui ne pactisent pas avec le Destin, ceux-là seuls survivent. La grandeur des individus est la grandeur de l'Énergie éternelle en eux. (b)


Sri Aurobindo
(a) L'Heure de Dieu et autres écrits - La révolution française -
(b) Le Karmayogin, vol. II 



[1] La Mère : Conscience Divine Universelle. Aspect dynamique, force et pouvoir de création du Suprême.




Aucun commentaire:

VISITES (Avertissement: le protocole HTTPS ne permet plus d'afficher ce module)


Membres (Avertissement: le protocole HTTPS ne permet plus d'afficher ce module)

Pour recevoir les publications vous pouvez devenir membre (ci-dessus) ou vous abonner en cliquant sur le lien:
S'abonner à SRI AUROBINDO - YOGA INTÉGRAL